En

Parcours Sculpture

Pensé comme une promenade au sein de La Biennale, le parcours de sculptures accueille neuf œuvres rythmant les allées et les placettes.
Dès l’entrée, le visiteur sera face aux imposants Pigeons voyageurs (Die Taubenpost) de l’artiste Adel Abdessemed (présenté ici par le studio de l’artiste et un collectionneur).
En contre-point, au milieu de l’allée qui ouvre sur la Tour Eiffel, trône l’imposant homme volant de l’artiste belge Panamarenko, Brazil, un homme-oiseau à mi-chemin entre Icare et Jules Verne. Elle appartient aux collections du prestigieux musée de Flandre. Cette allée est un écrin dévoilé par le bronze de Wim Delvoye, Daphnis & Chloë (Counterclockwise), et ensuite par l'œuvre Custodian de Koen Vanmechelen, figure chthonique, ce corps féminin à tête de taureau annonce le passage à une ère nouvelle et surprenante.
Le parcours se prolonge autour des œuvres David et Goliath de Christophe Charbonnel (Galerie Bayart), Les fragments du temps de Christian Lapie (Galerie RX), Cerchio, Untitled de Bruno Romeda (Galerie Dutko), Le Baiser de Jivko (L’Univers du Bronze) et la magnifique céramique I am The passenger de Tamara Van San (Galerie Italienne).

DIE TAUBENPOST

Ici, la figure du pigeon, surplombant le sol de ses deux mètres de hauteur, propose une lecture à contre-pieds de son évocation originelle. L’oiseau, facteur antique de nouvelles, porte aujourd’hui, immobile, une charge explosive sur son dos.

Wim Delvoye, Daphnis & Chloë (Counterclockwise)

Chrome silvered bronze H 165 x Ø 85 cm 2009

Jivko, The Kiss

Dimensions des personnages : H 220 cm L. 120 cm

Christophe Charbonnel, David et Goliath

Bronze Dimensions de Goliath : 290 x 140 x 140 cm Dimensions de David : 200 x 90 x 80 cm courtesy Galerie Bayart 2016

Koen Vanmechelen, Custodian

Custodian / Gardienne est le nom d'une statue enchanteresse. Figure chthonique, ce corps féminin à tête de taureau annonce le passage à une ère nouvelle et surprenante. Elle est la gardienne de ce qui est encore inimaginable. Le crâne à ses côtés est un symbole du passé. Ce mélange fascinant et impressionnant d'humanité et de nature - un Minotaure féminin - dégage à la fois force et séduction. Elle est la muse d'une nouvelle forme de coexistence qui se développe, sur les bases du passé. Marbre noir maquinha, taxidermie d'une tête de taureau Highlander avec ces cornes, 162 x 95 x 118 cm © Koen Vanmechelen, photo by Kris Vervaeke, 2020

Panamarenko, Brazil

Une scène du film Brazil de Terry Gilliam en 1985, où le principal personnage rêve de voler de ses propres forces, a inspiré Panamarenko pour cette sculpture. H.180, L.650 , P.130, 350 kilos

Tamara Van San, I am The passenger

courtesy Galerie Italienne

Les fragments du temps

Chêne traité à l'huile de lin sous vide "Prolin" 400 x 80 x 110 cm 3 figures fixées sur une plaque de 125 x 125 cm 260 kg courtesy Galerie RX, Paris - New York 2021

Cerchio, Untitled

Cercle en bronze Diametre : 210 cm Hauteur de base : 3 cm courtesy Galerie Dutko 2005